Chorégraphes associé.e.s à La Mutualité

De : chorégraphes associés <choregraphes.associes@yahoo.fr>
A : AC PACA - M.A.C. <acpaca@hotmail.fr>
Envoyé : mercredi 17 mai 2017 19:49
Objet : invitation débat - festival d'Avignon 2017

Chères consœurs er chers confrères,

Chorégraphes Associé.e.s organise le 13 juillet à 10h au Conservatoire d'Avignon, dans le cadre des rencontres de la SACD, un moment de réflexion autour des questions suivantes: Mais pourquoi parlent-ils à notre place ? 

L'idée est de réfléchir aux questions suivantes:  comment les chorégraphes peuvent-ils-elles se ré-approprier leur parole ? Pourquoi, dans certains milieux, la parole directe des auteurs n'est plus entendue ? L'auteur peut-il se passer de la prise de parole des intermédiaires ? 
Nous souhaiterions inviter un membre de votre regroupement à partager ce temps de réflexion avec nous, entre nous.
Seriez-vous partant pour cela? 

Ce pourrait être l'occasion d'une table ronde des différents regroupements du monde de la danse ainsi que certains d'entre vous l'appelle de leurs vœux.

Confraternellement.

Le Conseil d'Administration de Chorégraphes Associé-e-s

Chorégraphes Associés 
Maison des Auteurs
7 rue Ballu


De : AC PACA - M.A.C. <acpaca@hotmail.fr>
A : chorégraphes associés <choregraphes.associes@yahoo.fr>
Envoyé : jeudi 18 mai 2017 13:30
Objet : M.A.C. : invitation débat SCA - festival d'Avignon 2017


Chères et chers collègues,

Quelle réactivité en ce 17 mai 2017, et merci pour votre invitation à participer « le 13 juillet à 10h au Conservatoire d'Avignon, dans le cadre des rencontres de la SACD, un moment de réflexion autour des questions suivantes: Mais pourquoi parlent-ils à notre place ? ».


Comme vous avez pu le lire sur notre dernier courrier « Des paroles et des actes », nous préparons ACtivement, la mutation en étape du regroupement AC PACA en structure associative nationale La M.A.C. - Mutualité des Acteurs Chorégraphiques. Et comme vous pouvez l'imaginer, c'est un travail colossale qui s'opère au sein de nos ACteurs.


J'interroge, en parallèle de cette réponse, les membres de notre regroupement afin de pouvoir vous répondre dans les plus brefs délais, si un de nos représentants « chorégraphe » pourrait se joindre à ce moment de réflexion en Avignon.


Réfléchir aux questions : « comment les chorégraphes peuvent-ils-elles se ré-approprier leur parole ? Pourquoi, dans certains milieux, la parole directe des auteurs n'est plus entendue ? L'auteur peut-il se passer de la prise de parole des intermédiaires ? » implique qu'un chorégraphe-auteur d'AC PACA – M.A.C. puisse nous représenter. Les questions que vous souhaitez creuser, ne concernent pas les seuls chorégraphes et c'est précisément parce qu'on n'entend pas la voix de toutes les composantes des Acteurs Chorégraphiques (danseurs, professeurs...) que « l'expression politique » de la danse existe si difficilement.

Je ne peux personnellement pas m'engager sur ma présence, parce ce que d'une part, je ne suis pas chorégraphe, et d'autre part mon travail prioritaire jusqu'à septembre 2017, va consister à mettre en œuvre et place La Mutualité.

Par contre, notre invitation pour une première rencontre est toujours d'actualités, d'un ou deux représentants de chaque « collectif, comité, regroupement, coopérateur, association, syndicat... » volontaire qui interrogent et travaillent sur la politique artistique chorégraphique dans l'hexagone Chorégraphes Associés, ACCN, A-CDC, D.O.G., ADADA, Groupe danse du SYNDEAC, SystèmeD(anse), L'Appel, Les rencontres de la Sirène, LAPAS, Rencontres petits déjeuners de Normandie, SYNAVI Danse, Scènes Conventionnées Danse, UFISC, CNLII Danse, Fédération Arts vivants (danse) et départements... AC PACA, M.A.C.


Cela afin d'établir ensemble les bases de ces entretiens et les sujets de cette réunion commune, et ainsi démarrer sur de nouvelles fondations de circulations, échanges, voir coopérations envisageables. « Seriez-vous partant pour cela ? Ce pourrait être l'occasion d'une table ronde des différents regroupements du monde de la danse » comme nous l'appelons tous de nos vœux.


Nous avons dans le passé, tenter de vous rencontrer lors de quelques-uns de vos moments réflexifs, et cela n'a pas permis d'inscrire des mouvements fluides et va-et-vient constructif entre nos deux mouvements, pour la politique de la danse.

Plus récemment, nous vous avons également transmis une « Contribution pour Agir ensemble pour la danse aujourd’hui ? » de sept pages, pour la rencontre « Danse et politique » que vous avez coorganisé avec SystèmeD(anse), le 28 mars dernier au CN D. Frédéric Lescure qui coopère au montage de la M.A.C., nous a transmis un compte-rendu de cette journée.


Nous sommes donc tout à votre disposition pour trouver une date commune et préalablement échanger sur les bases de ces entretiens et les sujets d'une future rencontre.


Cordialement
Philippe Madala pour AC PACA – M.A.C.
2 rue Louis Grobet – 13001 Marseille
revalisables.blogspot.fr
www.ladanse.eu/?cat=2
06 24 58 20 42

Des paroles et des actes

Après plus de 30 ans de représentativités morcelées et parcellaires, de corps constitués clivants les structures (labellisées ou pas, plus ou moins dotées) et les identités composantes (danseurs, chorégraphes, enseignant(e)s, chargé(e)s de ..., chercheurs, amateurs...), l'art chorégraphique est toujours le parent "pauvresse" ou un peu "dernière roue de la charrette" dans l'art vivant au niveau politique.

Une posture adulescente composée d'entrisme et de noyautage, ménageant la chèvre et le chou, ne soufflant que trop peu de travaux, actions et propositions réformistes et progressistes. Une posture entretenant des conduites et comportements trop empreints des codes de bienséances versaillaises, et souffrant d'une peur pathologique de s'exprimer publiquement. De mon point de vue, manifestement hantée par les retours de bâtons (mise au pilori ou exclusion supposée ou réelle) de l'institution ministérielle, des collectivités territoriales et de certains baron(ne)s et marquis(e)s de la programmation.

Depuis quelques années, de nouveaux mouvements citoyens (re)naissent. En avril 2017, les partis politiques historiques explosent, implosent, des mouvements et de nouveaux élans démocratiques et politiques pour un renouvellement représentatif se manifestent en France.
N'est-il pas temps Acteurs Chorégraphiques de tenter la Mutualité ? Travailler le mutualisme, dans le respect des identités, intérêts et travaux de chacun, élaborer des pistes, mises en communs, circulations, analyses et actions en liens, relais et/ou coopérations possibles, d'enclencher une dynamique adulte, responsable et politique des multitudes réflexives pour la danse?




Le 21 mai 2016, j'interrogais frontalement (voir un peu trop brutalement, coléreusement...) la mise en place du SystèmeD(anse) par une "Lettre aux CCN : Une demande d'éclaircissement et d'échange à propos de l'ACCN avec vous par Philippe Madala" :


Deux réponses longues et détaillées me sont parvenues, des ouvertures affichées :

Le 27 mai 2016,
Hélène Joly
Ex Secrétaire générale ACCN / Association des Centres chorégraphiques nationaux - ACDN / Association des Centres dramatiques nationaux et régionaux - Directrice du pôle Formation et Pédagogie / Éducation artistique et culturelle du Centre National de la Danse
(…) Vous faites un travail important avec AC PACA, et il me semble franchement intéressant que l’énergie que vous y déployez trouve un écho dans ce rassemblement que nous tentons de mettre en place. 
Je ne peux m’empêcher d’être d’humeur chagrine lorsque je constate que tout initiative d’ouverture est immédiatement attaquée, alors qu’il serait tellement plus simple de prendre le temps de la rencontre et de l’échange, afin de voir ce qu’il serait possible de faire ensemble. Il est encore temps, rien n’est figé ni arrêté, nous nous inscrivons dans un processus au long cours, et c’est ce qui en fait son intérêt. (…)

Le 30 mai 2016,
Emmanuelle Vo Dinh
Directrice du Le Phare, Centre chorégraphique National du Havre Haute-Normandie - Co-présidente de l'ACCN – Association des Centres Chorégraphiques Nationaux 
(…) Vous savez dans quel cynisme nous sommes, et vous savez que continuer à se critiquer «entre nous» n’est pas favorable à faire poids dans la balance, et peut même prêter de l’ironie à celles et ceux qui nous regardent. Cessons donc de dire que nous n’arrivons pas nous fédérer entre nous… rien n’est irréversible. 
(…) Je ne voudrais pas terminer ce qui serait l’ébauche d’une réponse (mais il y aurait encore beaucoup à dire !) sans vous dire que vous avez nécessairement des choses à partager, je n’en doute pas un instant, mais méfions nous de ces rancœurs qui divisent plus qu’elles ne rassemblent, ce qui, au regard du questionnement qui est le vôtre est me semble t’il, paradoxal. 
Gardons l’idée, que nous allons donc échanger (au sein de Système danse alors, ou bien à d’autres occasions) pour partager nos réalités, dont nous nous apercevrons, je l’espère, qu’elles se recoupent en maints endroits. Et dans ce sens, je me réjouis de vous rencontrer à cette occasion pour entamer une nouvelle page. (…)



Le 9 juin 2016, avec quelques membres d'AC PACA, une réponse claire à SystèmeD(anse) a été publié.






Le 23 juin 2016, SystèmeD(anse) publiait un communiqué de presse signé du comité de coordination Jean-Christophe Bleton (Chorégraphes Associés), Lauren Boyer (ACCN), Béatrice Hanin (Le Rive Gauche, scène conventionnée pour la danse), Hélène Joly (ACCN), Stephan Lauret (A-CDC), Micheline Lelièvre (Chorégraphes Associés), Jean-François Munnier (L’étoile du nord, scène conventionnée pour la danse), Frédéric Pérouchine (LAPAS - L’Association des Professionnels de l’Administration du Spectacle), Leslie Perrin (LAPAS), Olivier Perry (CCN de Rillieux-la-Pape), Solenne Racapé (Le Phare, CCN du Havre), Nina Santes (Chorégraphe, Interprète), Anne Sauvage (A-CDC) 
SystèmeD(anse) répond à un désir d’engagement en faveur du secteur chorégraphique. Nous l’avons initié en septembre 2015 dans l’objectif, large et ouvert, de réinventer des espaces d’échanges et de réflexions communs.

(…)

Réunis en un comité de coordination, nous ne revendiquons ni la représentativité, moins encore l’exhaustivité. Désireux d’impliquer le plus grand nombre d’acteurs du secteur chorégraphique, nous envisageons SystèmeD(anse) comme un groupement en mouvement, un endroit de partage ouvert à tous.

Au plus près de la réalité des professionnels et du dynamisme de ce secteur, SystèmeD(anse) pourrait ainsi : • travailler à l’élaboration d’une masse critique, • dessiner une cartographie des initiatives, des manques et des besoins, • s’appuyer sur l’expertise de partenaires pour nourrir et relayer les réflexions, • porter des préconisations concrètes…

(…)


Le 12 juillet 2016, nous lancions l'appel à participation à l'Université d'été 2016 des Acteurs Chorégraphiques du 25 août au 27 août à Marseille :



Le 4 septembre et le 11 novembre 2016, nous partagions les premières communications issues de cette université 2016Communication du 11 novembre

L'hiver se passe...
AC PACA travaille à sa mutation en préfiguration 
d'une future M.A.C. - Mutualité des Acteurs Chorégraphiques...


Le 26 mars 2017, la Mutualité des Acteurs Chorégraphiques propose le document : Contributionspour Agir ensemble pour la danse aujourd'hui ? afin d'apporter notre coopération au nouveau chantier SystèmeD(anse) du 28 mars prochain de 9h30 à 17h au CN D : Danse & Politique - Quelles pourraient être les formes de pensées et d'actions collectives pour la danse aujourd'hui ? Agir ensemble pour la danse aujourd’hui ?


Le 17 avril 2017, la Mutualité des Acteurs Chorégraphiques propose le document : 2017! Une Mutualité des Acteurs Chorégraphiques ? afin d'élaborer des échanges constructifs pour la politique de la danse, dans l'esprit énoncé : «De réinventer des espaces d’échanges et de réflexions communs. Désireux d’impliquer le plus grand nombre d’acteurs du secteur chorégraphique, nous envisageons SystèmeD(anse) comme un groupement en mouvement, un endroit de partage ouvert à tous.»


Le 17 mai 2017, aucune réponse, nouvelle et/ou retour à notre proposition de rencontre avec SystèmeD(anse), ni Chorégraphes Associés, ACCN, A-CDC, Groupe danse du SYNDEAC, LAPAS, Scènes Conventionnées Danse, ...


AC PACA devrait fêter ses 10 ans le 11 juin 2017 prochain, nous avons décidé de vous proposer pour cet anniversaire la préfiguration d'une structure nationale :
La M.A.C. - Mutualité des Acteurs Chorégraphiques

Philippe Madala pour la M.A.C. - Marseille, 16 mai 2017

Version PDF à télécharger

17 mai 2017

Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie

Chorégraphes Associé.e.s en débats

Nouveau document de nos collègues :
Chorégraphes Associé.e.s en débats

Au programme : Une écriture en mouvement / Quand l’espace fait œuvre / La vie de l’œuvre / À quel moment te sens-tu auteure ? / En quoi vous sentez-vous chorégraphes ? / Poser un regard historique sur l’auteur / L’apparition du chorégraphe en tant qu’auteur / Définition du chorégraphe par des chorégraphes / Un regard anthropologique sur l’auteur de danse / La composition et l’écriture, même combat ? / Inventer les Centres Chorégraphiques de demain / La dualité de notre relation à l’espace / Escalader l’espace / Qu’est ce que peut signifier le parallèle corps sensible corps social ? / Liturgie sensible / Sensibilité au service du terrain / Imbrication du sensible et du social / Résister poétiquement...


2017 ! Une Mutualité des Acteurs Chorégraphiques ?

N'est-il pas temps d'envisager un futur désirable et désiré Un avenir en commun ? Respectueux des diversités et nécessités des Acteurs Chorégraphiques ! Mieux répartir les richesses et les espaces dédiés aux composantes apodictiques (du grec αποδεικτικος : qui démontre, qui prouve. Est dit apodictique ce qui présente un caractère d'universalité et de nécessité absolue. Une proposition apodictique est nécessairement vraie, où que l'on soit.).

Faire s'exprimer une véritable permaculture chorégraphique (La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes comme par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles, mais cela peut être appliqué à n'importe quel système, en s'inspirant de l'écologie naturelle, le biomimétisme et de la tradition.).

Peut-être que les semences et les récoltes seront plus abondantes, charnues, débordantes, exubérantes, fécondes, fertiles, foisonnantes, fourmillantes, fructueuses, généreuses, grouillantes, luxuriantes, plantureuses, prolifiques, vastes...

Jamais, au grand jamais, une véritable analyse de la structuration institutionnelle chorégraphique plus que trentenaire, bien fatiguée et devenue trop hégémonique, n'a été menée. Système très peu enclin à imaginer et inventer d'autres fonctionnements plus coopératifs et irrigants pour plus d'artistes et de citoyens avec toutes les danses et toutes les compétences ! Comme il nous faudra passer à la VIe République, il nous faut inventer le XXIe siècle pour une nouvelle place de la société dans la vie de l'artiste chorégraphique !

Souvent interrogées, échangées, discutées, ces thématiques n'ont connu que de petits amendements et bricolages dans un système à bout de course ! Le 28 mars dernier nos collègues de SystèmeD(anse) ouvrent le chantier "Quelles pourraient être les formes de pensées et d'actions collectives pour la danse aujourd'hui ? Agir ensemble pour la danse aujourd’hui ?" La Mutualité des Acteurs Chorégraphiques y apporte ses premières contributions sur sept pages.


Deux pistes et préalables simples sont à envisager afin de réellement commencer :
1- Une première rencontre sur une journée, d'un ou deux représentants de chaque "collectif, comité, regroupement, coopérateur, association, syndicat..." qui interrogent et travaillent sur la politique artistique chorégraphique dans l'hexagone : AC PACA (en devenir de la M.A.C.), Chorégraphes Associés, ACCN, A-CDC, D.O.G., ADADA, Groupe danse du SYNDEAC, SystèmeD(anse), L'Appel, Les rencontres de la Sirène, LAPAS, Rencontres petits déjeuners de Normandie, SYNAVI Danse, Scènes Conventionnées Danse, UFISC, CNLII Danse, Fédération Arts vivants (danse) et départements... (voir Initiatives citoyennes réflexives chorégraphiques), afin d'établir les bases et coopérations envisageables. 
2- Dans le respect des identités, intérêts et travaux de chacun, élaborer des premières pistes, mises en communs, circulations, analyses et actions en liens, relais et/ou coopérations possibles. Enclencher une dynamique adulte, responsable et politique des multitudes réflexives pour la danse.
A nous tous de voir ! Chorégraphes Associés, ACCN, A-CDC, D.O.G., ADADA, Groupe danse du SYNDEAC, SystèmeD(anse), L'Appel, Les rencontres de la Sirène, LAPAS, Rencontres petits déjeuners de Normandie, SYNAVI Danse, Scènes Conventionnées Danse, UFISC, CNLII Danse, Fédération Arts vivants (danse) et départements...
 Prendre contact avec acpaca@hotmail.fr ou
auprès de Philippe Madala au 06 24 58 20 42

Une idée émise et balbutiée lors de l'université d'été 2016 des Acteurs Chorégraphiques en août dernier, une Mutualité des Acteurs Chorégraphiques. Après 10 ans d'existence et d'expériences du regroupement AC PACA - Acteurs Chorégraphiques en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, pour certains d'entre nous, nous souhaitons imaginer, proposer une


La M.A.C. pourquoi faire ? La Mutualité des Acteurs Chorégraphiques ouverte à tous les acteurs chorégraphiques : danseur, interprète, chorégraphe, enseignant et professeur, chargé d'administration, diffusion, production, communication, regroupement, structure... Une gouvernance organisationnelle sur le modèle du "pouvoir dans une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif)", un conseil d'administration composé d'un représentant désigné des différents collèges de membres (collège : centre d'intérêt, thème...)

La M.A.C. afin de :
> favoriser et inciter la circulation et connaissance des informations, initiatives... du secteur,
> être pôle de vigilance et force de propositions,
> représenter les Acteurs Chorégraphiques dans leurs diversités afin de participer à toutes les négociations et soumettre nos propositions à l'ensemble des instances,
> initier et inciter à d'autres modes de fonctionnement, notamment dans l'économie sociale et solidaire,
> proposer des rencontres, séminaires et formations pour ses adhérents,
> relayer, communiquer les actions de ses membres,
> ...
C'est à construire avec la richesse de toutes nos différences !

Avant la présidentielle 2017



L'art déclare
En ce début d’année électorale, le SYNDEAC rend publiques 70 propositions, des positions, des questions, des interviews et des témoignages. Ce sont autant d’outils citoyens et politiques pour débattre, et vivre activement les élections présidentielles et législatives sans jamais oublier les arts et la culture.

Collectif ADN
Manifeste pour les élections présidentielles 2017. 18 associations et réseaux du spectacle vivant et de la culture vous interpellent.