AC PACA

Acteurs Chorégraphiques en région PACA en mode veille depuis 2014... On se réveille de nouveau en vous proposant le blogavec Initiatives / Convergences / Divergences / J'ai la tristesse de vous annoncer... pour et avec les acteurs chorégraphiques.

Tous nos travaux à découvrir sur
Chronologie AC PACA

Best of AC PACA : AOC - Appelation d'Origine Chorégraphique (Répartition(s) budgétaire(s) en PACA) / Sollicitations de rencontres, séminaires, universités d'été / Des initiatives proposées et partagées pour inciter les autres acteurs chorégraphiques à agir ensemble : Un jeu comme fabrique d’écritures et de pensées / Quelle politique culturelle aujourd’hui ? en contribution à une rencontre du syndicat Chorégraphes Associés au CDC Pacifique à Grenoble / Des propositions pour l'évaluation et l'expertise / Des récoltes professionnelles autour d'une maison pour la danse à Marseille / De nombreux rendez-vous et courriers auprès de responsables (élus culture et délégués à la danse) en région PACA, département des Bouches-du-Rhône et Mairies / Des universités d'été sur 2 à 3 jours, des séminaires, des rencontres ouvertes, des sollicitations auprès des professionnels... etc etc. 

Fondation : La charte qui a fondé AC PACA en 2007 toujours d'actualité :
Nous sommes un regroupement d’acteurs chorégraphiques : danseurs, chorégraphes, directeurs de structures, administrateurs, médiateurs, techniciens, enseignants, représentant différentes esthétiques, impliqués dans l’invention et l’entretien d’un paysage culturel sensible.
A partir de nos réflexions individuelles et communes, dans le contexte de la politique culturelle actuelle, notre objectif est de maintenir un pôle de vigilance active et d’être une force de proposition.
Nous avons décidé, au-delà de nos individualismes, de nous rassembler autour de ce qui fait sens dans l’idée de l’intérêt commun aujourd’hui.
Il nous tient à coeur de défendre les notions de porosité des pratiques et des espaces, d’hétérogénéité des projets, d’échanges des savoirs et de responsabilités partagées.
Nous n’occupons pas le territoire. Nous sommes le territoire. Nous replaçons la question du désir comme un moteur central qui sous tend la relation entre le politique et le travail de l’art.
Les problématiques liées aux conditions de production et de diffusion, les rapports à l’économie du spectacle vivant et à ses mutations sont des sujets importants qui touchent nos réalités de travail et qui impliquent des orientations esthétiques et des formes de vie.
Nous expérimentons une nouvelle économie qui ne serait plus une sphère séparée de l’existence mais son tissu, la matière même des rapports humains.
Nous parlons d’un endroit précis de l’histoire où le contexte politique, social et économique est dévoré par le libéralisme.
Nous ressentons au quotidien dans nos pratiques artistiques, dans nos corps, dans nos êtres et nos savoirs, les logiques et les dynamiques du capitalisme spéculatif.
Au-delà d’un simple état des lieux, nous tentons d’ouvrir un nouveau possible pour le déploiement du domaine chorégraphique dans ses dimensions locales et internationales, en considérant ses implications multiples dans le corps social, l’intimité de l’être, le quotidien et la cité.
Par nos pratiques, nous questionnons le rapport au temps, à l’espace, au mouvement, au corps, à la communication, au paysage, à l’histoire et à la réalité présente. Nous portons une attention particulière à ce qui est à venir.
Nous pensons que la danse dans les arts contemporains est un moyen pour habiter et transformer le réel.
Toutes les personnes concernées par nos préoccupations (artistes, journalistes, chercheurs, écrivains, politiques,…) pourront être invitées à rejoindre nos réunions, débats, travaux, de par la nature extensible, vivante et réactive d’AC.
Charte réalisée à la suite de la 1ère Université d’été d’Acteurs Chorégraphiques qui s’est déroulée du 31 août au 2 septembre au Centre d’Exploration Chorégraphique de la Colle de Nouvé. Signée par les AC le 2 septembre 2007.

COMMUNICATIONS & ACTIONS : Nos analyses, courriers et propositions de 2007 à aujourd'hui sont lisibles sur

0 commentaires: